Martin Pradel

Avocat au Barreau de Paris et fondateur du cabinet TALMA.

Il intervient sur les dossiers les plus complexes tant de droit pénal des affaires qu’en contentieux des affaires, en France et à l’étranger.

Martin Pradel a une longue expérience des dossiers extrêmement sensibles à forts enjeux de réputation. Il accompagne des entreprises, dirigeants et personnalités politiques en droit pénal économique et compliance, en particulier en matière de corruption, blanchiment, financement du terrorisme et sanctions internationales.

Martin Pradel a également une grande expérience du contentieux commercial et intervient dans de nombreux litiges relatifs à la vie de l’entreprise, aussi bien en matière de relation entre associés ou actionnaires que de différends contractuels. Il intervient devant les juridictions françaises mais également les juridictions étrangères, en particulier en Afrique francophone. 

Son expérience de Membre du Conseil de l’Ordre du Barreau de Paris (2018-2020) et du Conseil National des Barreaux (2020-2023) lui a permis d’acquérir une expertise pointue en matière de différends entre avocats, en particulier concernant les difficultés d’exercice en groupe.

De 2018 à 2022, Martin Pradel a été associé d’un cabinet d’avocats d’affaires de premier plan dédié à la résolution des litiges internationaux.

Auparavant, Martin Pradel a exercé plusieurs années en droit pénal du travail au sein d’un cabinet leader en la matière.

En 2008, Martin Pradel a été reçu au prestigieux Concours de la Conférence, qui sélectionne chaque année douze avocats pour assurer la défense pénale d’urgence dans des affaires particulièrement sensibles et représenter le jeune Barreau de Paris en France et à l’étranger. 

Son implication dans certains des dossiers les plus sensibles de ces quinze dernières années lui vaut d’être identifié depuis 2017 dans le classement des 30 avocats les plus puissants de France par le magazine GQ.

Il parle couramment anglais.

Martin Pradel est identifié comme un leader du marché par les classements internationaux : 

  • Best Lawyers 2023: Avocat de l’année en Droits Humains (France)
  • Legal 500 2021 : Droit pénal des affaires : « Martin Pradel is an exceptional lawyer in terms of commitment and empathy, with a great sense of strategy »
  • Décideurs : « Excellent » – Droit pénal des affaires, depuis 2021
  • Décideurs : « Forte notoriété » – Contentieux commercial, depuis 2022
  • Best Lawyers : Droit pénal des affaires et Droits Humains, depuis 2021
  • Jeune Afrique 2020 : Top 100 des avocats d’affaires les plus influents en Afrique
  • Option Droit et Affaires 2020 : Classement Droit pénal des affaires et en matière de sanctions AMF (Autorité des Marchés Financiers)

Parmi ses dossiers les plus récents : 

  • assistance d’un dirigeant d’un groupe agro-alimentaire français dans une enquête interne relative à des soupçons de complicité de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité en Afrique centrale ;
  • défense d’un parlementaire français mis en cause dans une affaire de détournement de fonds publics concernant l’utilisation de ses frais de mandat ;
  • défense d’un homme d’affaires saoudien mis en cause dans une affaire de financement illégal de campagne politique ;
  • défense d’un cabinet d’avocats mis en cause comme facilitateur d’une entente illicite ; 
  • défense d’une entreprise française poursuivie au Moyen-Orient pour complicité alléguée de crimes de guerre ; 
  • représentation d’un cabinet d’avocats dans plusieurs litiges l’opposant à d’anciens associés ; 
  • représentation d’un homme d’affaires africain dans un litige entre associés ayant donné lieu à plusieurs procédures judiciaires commerciales et pénales ; 
  • défense d’un cabinet d’avocats mis en cause pour complicité de fraude fiscale ; 
  • représentation d’un État d’Afrique centrale dans le dossier des « Biens Mal Acquis ».